Hypophysectomie pour traiter l’hypersomatotropisme

5 July 2021 – News

Hypophysectomie pour traiter l'hypersomatotropisme

L’hypersomatotropisme est une affection de plus en plus rencontrée chez le chat et est causée par un adénome hypophysaire sécrétant de l’hormone de croissance (GH). Il existe plusieurs options de traitement : traitement médical, radiothérapie, cryothérapie et chirurgie. Ce dernier est le traitement de choix pour l’homme.

Cette étude a examiné vingt-cinq chats atteints d’hypersomatotropisme spontané qui ont subi une hypophysectomie transsphénoïdale entre 2008 et 2020. Elle visait à décrire le profil endocrinien, la survie et les taux de rémission de l’hypersomatotropisme et du diabète sucré. Le diabète sucré a été diagnostiqué dans 24 cas – chez ces animaux, un traitement à l’insuline a été initié avant la référence, mais le contrôle glycémique était insuffisant.

Le diagnostic reposait sur les signes cliniques et la concentration plasmatique du facteur de croissance insulinomimétique-1. Des examens d’imagerie avancée ont également été réalisés dans tous les cas pour évaluer les dimensions et la hauteur de l’hypophyse et pour planifier l’intervention chirurgicale. Les concentrations d’hormone de croissance ont été mesurées dans des échantillons de plasma préopératoires et dans des échantillons prélevés 1, 3 et 5 heures après l’opération. Les concentrations plasmatiques d’IGF-1 ont été mesurées au moment du diagnostic et répétées en périopératoire ; des diminutions marquées ont été notées en postopératoire et une rémission de l’hypersomatotropisme a été démontrée chez 23/24 chats. La chirurgie et la récupération n’ont pas été compliquées chez tous les animaux, mais un chat est décédé dans les 4 semaines suivant la chirurgie, en raison d’une hypoglycémie. Deux autres chats, chez lesquels la rémission de l’hypersomatotropisme a été démontrée, sont décédés en 6-7 semaines après la chirurgie (cas inconnus – ils ont été retrouvés morts sans signes préexistants).

Lorsque les chats ont survécu à la période postopératoire critique de 2 à 3 mois, le pronostic était excellent. Malgré l’intensité de la chirurgie et de la stabilisation périopératoire de l’hypophysectomie, elle peut offrir un excellent pronostic avec un taux élevé de rémission complète pour les chats atteints d’hypersomatotropisme et de diabète sucré insulino-résistant secondaire, lorsque les investigations et les procédures sont effectuées par une équipe expérimentée. L’hypoglycémie semble être directement associée à la réussite chirurgicale, ce qui explique pourquoi une surveillance approfondie de l’état du patient et de la glycémie au cours de la période postopératoire est essentielle.

van Bokhorst, KL, Galac, S, Kooistra, HS, et al. Evaluation of hypophysectomy for treatment of hypersomatotropism in 25 cats. J Vet Intern Med. 2021; 35: 834– 842. https://doi.org/10.1111/jvim.16047