Est-ce le SARDS ou la CAR ?

16 August 2021 – News

Est-ce le SARDS ou la CAR ?

Le syndrome de dégénérescence rétinienne soudaine acquise (SARDS) est une cause fréquente de cécité irréversible chez le chien. On pense qu’il s’agit d’une maladie auto-immune comme les rétinopathies auto-immunes chez l’homme (AIR), chez qui elles peuvent se développer sous la forme d’un syndrome paranéoplasique ou en l’absence de cancer. Les présentations de la rétinopathie associée au cancer (CAR) et du SARDS (entité clinique non paranéoplasique) chez le chien sont similaires, par conséquent, cette enquête décrit certains éléments qui pourraient être utilisés pour différencier les deux conditions.

L’échantillon de cette étude se composait de 17 chiens, diagnostiqués avec le SARDS ou la rétinite à médiation immunitaire (IMR) par huit ophtalmologistes différents. Tous ont été diagnostiqués avec une tumeur maligne – 16 avant ou au moment du problème visuel et un 24h après la cécité. La tumeur la plus fréquente était le méningiome, suivi du sarcome.

Les chiens ont subi un examen systémique et ophtalmique complet. Les changements histologiques et moléculaires dans le tissu rétinien ont été évalués à l’aide d’analyses par microarray et IHC. Aucun de ces patients n’avait la combinaison classique de réponses SARDS, à savoir une électrorétinographie plate combinée à aucun test de réflexe lumineux pupillaire chromatique rouge-bleu, ils ont donc été diagnostiqués avec IMR (rétinite à médiation immunitaire).

L’évaluation du fond d’œil a révélé divers changements comme ceux observés dans les yeux du SARDS, l’atténuation vasculaire rétinienne étant la plus fréquente. L’histologie était compatible avec la perte des photorécepteurs et divers changements systémiques ont été décrits (par exemple, protéinurie/microalbuminurie chez 77,7 % des patients). L’analyse par transfert Western a révélé la présence d’auto-anticorps anti-rétiniens sériques chez 80% des patients canins IMR-CAR testés.

Même s’il y avait des présentations cliniques presque identiques dans de nombreux cas, les yeux SARDS et CAR étaient clairement différents en ce qui concerne l’expression globale des gènes. Chez les patients atteints de CAR, les gènes médiateurs des réponses immunitaires et ayant des fonctions dans l’apoptose et la signalisation de l’inflammation étaient plus répandus.

Le traitement immunosuppresseur a entraîné l’inversion de la cécité complète chez 44 % des patients traités. En fait, il s’agit de la première étude rapportant l’utilisation d’immunoglobulines intraveineuses intravitréennes comme méthode sûre, rentable et puissante pour traiter les maladies oculaires inflammatoires et auto-immunes.

Grozdanic, S. D., Lazic, T., Kecova, H., Mohan, K., Adamus, G., & Kuehn, M. H. (2021). Presumed cancer-associated retinopathy (CAR) mimicking Sudden Acquired Retinal Degeneration Syndrome (SARDS) in canines. Veterinary ophthalmology, 24(2), 125–155. https://doi.org/10.1111/vop.12853