CASE REPORT: Premier isolement de Francisella tularensis holartica chez un chat domestique en Europe

4 January 2021 – News

La tularémie est une zoonose bactérienne qui est de plus en plus rapportée chez l’homme, en Europe. Il existe quatre sous-espèces de Francisella tularensis (son agent étiologique) et leurs isolats proviennent généralement d’humains, de lagomorphes ou de rongeurs. Cependant, il existe quelques rapports incluant des mammifères carnivores sauvages.
En mars 2019, le premier isolat de Francisella tularensis chez un chat mâle castré de 9 ans, vivant en extérieur, en Suisse, a été décrit. Le patient a été présenté à la clinique vétérinaire des petits animaux de l’Université de Berne pour l’entretien habituel de son SUB, placé il y a quatre ans. Outre la perte de poids notoire et la maladie rénale chronique concomitante, l’examen clinique et l’anamnèse ont été satisfaisants. Un échantillon d’urine a été prélevé, et les paramètres d’analyse d’urine ont été évalués, révélant quelques modifications importantes. Une culture de routine a également été réalisée et, après quatre jours, une croissance de F. tularensis a été observée. La PCR a également confirmé la présence de cette bactérie.
La doxycycline a été prescrite et trois mois plus tard, les cultures urinaires étaient negatives ; néanmoins le traitement était plus long en raison de la PCR positive persistante et du risque zoonotique possible.
Les isolats de chat et de lièvre géographiquement apparentés ont été soumis à un séquençage du génome et à des analyses de polymorphisme mononucléotidique, dans le but d’étudier une éventuelle relation épidémiologique avec la faune. Une relation phylogénétique étroite a été trouvée, soutenant un lien épidémiologique entre ces cas.
La bactériurie subclinique inattendue chez ce chat le rend unique et soulève quelques questions. En fait, l’urine des chats n’est pas systématiquement analysée pour cette bactérie, de sorte que des cas antérieurs pourraient avoir été manqués et le risque potentiel pour les propriétaires et le personnel vétérinaire doit être évalué.

Kittl, S. et al. (2020). First European report of Francisella tularensis subsp. holarctica isolation from a domestic cat. Veterinary Research, 51:109. https://doi.org/10.1186/s13567-020-00834-5