CASE REPORT: Nécrose cutanée secondaire à un coup de soleil chez un teckel brun

17 May 2021 – News

CASE REPORT: Nécrose cutanée secondaire à un coup de soleil chez un teckel brun

Le rayonnement solaire peut endommager la peau soit directement, soit en raison de blessures thermiques (par nécrose thermique). Les zones les plus touchées sont les zones non pigmentées ou à poils clairsemés, mais la peau foncée ne doit pas être oubliée. En effet, il est important de considérer que la peau noire absorbe beaucoup plus d’énergie solaire que la peau non pigmentée et des cas de «nécrose thermique dorsale» ont déjà été décrits dans les points noirs des Dalmatiens, par exemple.

Le cas suivant s’est produit chez un chien Teckel brun âgé de 5 ans. Il a développé une brûlure thermique au troisième degré secondaire à une exposition directe à la lumière du soleil de 45 minutes à l’extérieur à des températures ambiantes élevées. Lorsque les propriétaires ont remarqué son inconfort (décubitus et haletant), il a été amené à l’intérieur, placé par un ventilateur et refroidi avec des serviettes mouillées – les propriétaires ont souligné que le chien n’a pas été arrosé avec des tuyaux d’arrosage qui avaient été couchés au soleil, une procédure généralement associée à ce type de lésions cutanées qui doivent toujours être écartée. Des nodules coalescents étaient visibles dans le dos du chien au bout de quatre jours et, douze jours après l’exposition, ils ont commencé à suinter. Le chien a été vu par un vétérinaire, qui lui a prescrit de l’enrofloxacine, de l’amoxicilline / acide clavulanique et du tramadol mais, au fur et à mesure que la lésion progressait, il a été emmené dans une clinique de référés.

À la clinique, le chien était légèrement déshydraté et avec une température légèrement élevée. Les examens sanguins et biochimiques ont révélé une légère lymphopénie et une monocytose et une élévation des ALAT et ASAT. Sur tout le dos, il y avait une nécrose cutanée en pleine épaisseur, avec du matériel purulent s’écoulant sous l’escarre. Le tissu de granulation et la zone de réépithélisation étaient également visibles. Le plan de prise en charge comprenait une fluidothérapie, une perfusion à débit constant de fentanyl et un débridement chirurgical de l’escarre.

Après le débridement, les pansements ont été changés tous les jours, un patch de fentanyl a été mis en place, du méloxicam transdermique a été administré et la gabapentine et le tramadol ont été administrés par voie orale. Les antibiotiques précédemment prescrits ont été poursuivis pendant deux semaines, mais il est important de souligner que l’utilisation de l’antibiothérapie systémique est controversée; l’utilisation de sulfadiazine argentique topique comme alternative doit être évaluée. L’histopathologie a mis en évidence une nécrose diffuse et une hémorragie de l’épiderme et du derme s’étendant jusqu’au sous-cutané, avec des zones d’infiltration multifocale du sous-cutané par des neutrophiles.

Douze jours après la presentation en clinique, la lésion était presque guérie et le patient allait bien.

Sumner, J. P., Pucheu-Haston, C. M., Fowlkes, N., & Merchant, S. (2016). Dorsal skin necrosis secondary to a solar-induced thermal burn in a brown-coated dachshund. The Canadian veterinary journal = La revue veterinaire canadienne, 57(3), 305–308.